Identification des tiques

Bien que les tiques se rencontrent habituellement dans les régions boisées, on les retrouve pratiquement dans tous les endroits où les oiseaux et les animaux sur lesquels elles se nourrissent les transportent.

Au Canada, il existe à peu près 40 espèces de tiques. Mais heureusement pour l’être humain, seules quelques espèces peuvent transmettre la maladie de Lyme.

Les tiques les plus répandues au Canada

Vous trouverez ci-dessous un petit guide dans lequel sont répertoriées les tiques les plus répandues au Canada.

Veuillez noter quetoutes les illustrations trouvées dans ce site web ont été gracieusement fournies par l’Université de l’Alberta et sont reproduites ici avec leur aimable autorisation. Pour tout renseignement complémentaire ou pour obtenir des galeries de photos plus détaillées, veuillez vous rendre sur le site web de l’Université de l’Alberta.

Accédez au site web de l’Université(en anglais)

Remarque : La dénomination commune officielle d’une tique laisse souvent entendre que la tique parasite un animal hôte spécifique (« la tique du chevreuil », « la tique du chien », « la tique du bétail », etc.). Cependant, à quelques exceptions près, la plupart des espèces de tiques sucent de bon gré le sang de presque tous les animaux qu’elles rencontrent.

La tique du chevreuil

La tique du chevreuil (Ixodes scapularis) est la deuxième tique la plus fréquente dans les Provinces maritimes. Elle est aussi celle qui est la plus susceptible de transmettre l’infection Borrelia burgdorferi à l’être humain. Le cycle de vie de cette tique est de deux ans (œuf – adulte – œuf).

La tique occidentale à pattes noires

Au Canada, la deuxième tique la plus fréquente qui est porteuse de la bactérie Borrelia est la tique occidentale à pattes noires (Ixodes pacificus). Comme son nom latin l’indique, cette tique se trouve principalement sur la côte Pacifique.

Ixodes angustus (pas de dénomination commune)

Bien que la capacité de cette tique à transmettre la maladie de Lyme fasse l’objet d’un débat, des expériences menées récemment en laboratoire ont montré qu’elle peut transmettre les bactéries Borrelia burgdorferi et B. bissettii. Il est donc très important que vous vous fassiez traiter immédiatement si vous avez été piqué par cette tique.

Autres tiques communes

 

La tique étoilée d’Amérique

Il est peu probable que la tique étoilée d’Amérique (Amblyomma americanum) transmette la bactérie Borrelia burgdorferi mais elle peut transmettre d’autres maladies infectieuses telles que l’ehrlichiose et la tularémie.

De plus, une éruption cutanée se manifeste parfois chez les personnes piquées par la tique étoilée d’Amérique. Cette éruption cutanée est de forme circulaire et ressemble aux rougeurs que l’on remarque à un stade précoce de la maladie de Lyme. Elle peut être aussi accompagnée de symptômes similaires à ceux de la grippe. On parle alors de l’infection STARI (Southern Tick-Associated Rash Illness) qui se traite avec des antibiotiques oraux.

La tique américaine du chien

La tique américaine du chien (Dermacentor variabilis) est également très répandue au Canada. On la retrouve de l’est de la Saskatchewan jusqu’aux provinces de l’Atlantique. Cette tique peut transmettre la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses et la tularémie. Mais on ne l’associe généralement guère à la maladie de Lyme.

La tique des chenils

Il a été prouvé que la tique des chenils (Rhipicephalus sanguineus) est porteuse de la bactérie Borrelia. Sa capacité à transmettre la bactérie à des êtres humains n’a toutefois pas encore été confirmée. La tique des chenils peut transmettre la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses.

La tique d’Anderson

On sait que la tique d’Anderson (Dermacentor andersoni) peut transmettre la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses, la tularémie et la fièvre à tique du Colorado. Elle est l’une des principales causes de paralysie provoquée par des piqûres de tiques.

Comment extraire une tique sans danger