Les précautions importantes à prendre en ce qui concerne les analyses

Maintes et maintes fois, nous entendons des personnes atteintes de la maladie de Lyme dire qu’on leur a demandé de revenir plus tard pour effectuer des analyses même si elles avaient signalé une éruption cutanée à leur médecin et avaient parfois une tique fixée à cet emplacement. Cette erreur peut avoir des conséquences désastreuses.

N’attendez pas pour faire des analyses

Un érythème migrant indique que vous avez été infecté par la maladie de Lyme. Cette éruption cutanée doit être soignée immédiatement afin d’éviter tout risque d’infection. Si votre docteur ne vous prescrit pas immédiatement des antibiotiques, consultez un autre médecin !

Les résultats des analyses ne sont pas toujours exacts

Les résultats faussement négatifs sont fréquents lors des analyses de dépistage de la maladie de Lyme et les résultats faussement positifs sont également possibles, bien que moins fréquents.

Les médecins expérimentés recommandent que la maladie de Lyme soit diagnostiquée cliniquement. Ils basent ainsi leur diagnostic sur une évaluation de votre niveau de risque (qui repose sur le fait de savoir si vous vivez, si vous travaillez ou si vous allez souvent dans des zones infestées de tiques) et sur vos symptômes.

Les médecins n’ont pas toujours raison

De nombreuses informations fausses et des croyances erronées circulent au sujet de la maladie de Lyme. Même la communauté médicale se heurte à une forte incompréhension au sujet de la maladie de Lyme. Il est important d’être bien informé avant de consulter votre médecin afin d’obtenir un diagnostic fiable et un traitement adapté.

Consultez notre liste de vérification des médecins