Les défenseurs des personnes atteintes de la maladie de Lyme disent que le Canada offre des «simili mesures» aux patients

Le gouvernement canadien a récemment annoncé de nouveaux investissements dans la recherche sur la maladie de Lyme. Cependant, les défenseurs canadiens des gens atteints de la maladie de Lyme craignent que la voix des patients soit exclue du processus décisionnel. Dans l’article suivant, le Consortium canadien de la maladie de Lyme (CLC), composé de représentants, de patients, de chercheurs et de praticiens, donne des informations générales et parle du contexte actuel.

Le message reflète les opinions de ses auteurs et ne représente pas nécessairement les opinions de tous les membres de leurs organisations.

Par Vett Lloyd, PhD; Liz Zubek, MD, CCFP FCFP; Sue Faber et Jennifer Kravis, cofondatrices de LymeHope; Janet Sperling, CanLyme; Linda Kelso, Ontario Lyme Alliance.

Le 15 octobre 2018, le gouvernement fédéral canadien a annoncé le premier investissement financier important dans la recherche sur la maladie de Lyme – 4 millions de dollars destinés à soutenir la création d’un réseau de recherche sur la maladie de Lyme. Pourtant, la communauté des patients au Canada ne célèbre pas cette initiative. Pourquoi ?

Parce qu’il existe un certain nombre de problèmes très importants liés à l’utilisation de cet argent pour tenter de contrôler la recherche sur la maladie de Lyme. L’enjeu majeur est d’exclure et de garder à l’écart la communauté des patients atteints de la maladie de Lyme.

Lire l’article complet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *